Quelle est la relation entre la qualité des mots clés Google Ads et le CPC moyen. Essayons de décrypter le fonctionnement du CPC moyen vs la note de qualité donné par Google à vos mots clés, le fameux Quality Score.

Dans cette vidéo je traite de la relation entre la note donné par Google à vos mots clés, le quality score et le CPC coût par clic effectif que allez payer. Constat, la qualité c’est payant.

Retranscription de la vidéo “Qualité des mots clés Google Ads et CPC moyen”

Bonjour et bienvenue dans cette vidéo numéro 5 de Adsearch Media, vidéo aujourd’hui consacrée à Google ADS, donc plus sur le SEM SEA, et particulièrement la relation entre la qualité des mots clés Google Ads et le CPC moyen.

J’ai donc monté une petite étude sur la campagne d’un annonceur où j’ai analysé à peu près 5 000 clics sur au-delà de 110.000 à 120.000 impressions. On va effectivement voir si on paye plus cher en termes de clics le coût par clic, s’il y a un mot clé avec par exemple une qualité de 2 ou si je paye moins cher si mes mots clés ont un indice de qualité de, 8, 9, voire de 10.

Première chose au niveau de votre compte Google ADS, si vous avez paramétré vos colonnes, vous pouvez choisir d’afficher la fameuse colonne niveau de qualité des mots clés, celle que vous voyez ici, qui vous donne donc une note pour les mots clés que vous avez ciblés. Ici, j’ai caché les mots clés volontairement pour des questions de confidentialité pour les annonceurs.

Vous avez une note dans cette colonne, en l’occurrence, ici, j’ai des notes de dix sur dix, huit sur dix, dix sur dix, neuf sur dix, mais sur à peu près 150 ou 200 mots clés que j’ai au niveau de cette campagne pour cet annonceur en particulier, j’ai quand même eu certains mots clés qui, depuis, ont été modifiés ou supprimés, qui avaient un niveau de qualité plus faible que 10, 9, 8 ou voire 7.

Lorsque je dis que la qualité est payante en termes de SEM et je pense que c’est aussi bon pour Google que pour Bing. Si vous regardez ici les fameuses notes qui vont de 1 à 10, ça, c’est un document que j’utilise souvent dans mes formations Google ADS pour montrer aux gens que je forme, la différence de coût au clic le CPC en fonction de la qualité que nous allons avoir au niveau du mot clé.

Pour Google étonnamment la qualité moyenne n’est pas de 5, mais elle est carrément à 7. C’est-à-dire que lorsque vous avez un mot clé avec une note de qualité égale à 7, vous payez à peu près le CPC que vous devriez payer, je dirais à peu près normal. Avec Google, c’est toujours un peu difficile de savoir la normalité d’un coût au clic CPC, vous devriez payez effectivement le coût normal du clic.

Si votre qualité monte à 8 et bien, vous payez 12 pour cent de moins, une note de 9, 22 pour cent de moins, si elle est a 10, vous payez 30 pour cent de moins.

À l’inverse, si votre qualité passe en dessous de 7, exemple ici à 6 vous payez, plus 16 pour cent, à 5 plus 40 pour cent. On se rend compte que si on a malheureusement des mots clés qui sont une qualité de deux, on paye 250 pour cent de plus au clic qu’une valeur de 7, ce qui vous donne un écart entre une qualité de 2 et de 10 de 280 pour cent.

Pour des mots avec un score de qualité de 1, je n’en parle même pas puisque là, on est quasiment à plus de 630 pour cent de différence. Donc, lorsque j’ai analysé ce compte, j’ai pris deux mois de campagne. On a effectivement ici un petit tableau qui récapitule simplement les nombres d’impressions versus le Quality Score ou la qualité des mots clés.

J’ai un peu d’impressions sur malheureusement des mots avec une note de 5, j’en ai très peu avec une note de 6.

Je commence à en avoir quand même pas mal sur une note de 7, ce qui veut dire qu’à 7, je suis normalement dans le prix moyen du CPC que je devrais payer. J’en ai quand même beaucoup plus avec une note de 8, sur 10, 9 sur 10 et une note de 10 sur 10.

J’ai voulu creuser un peu plus dans cette petite étude. C’est en fait de voir exactement la relation en termes de coût par clic associé à la note que me donnait Google par rapport à la qualité de mes mots clés.

Alors ici, on a ce fameux récapitulatif.

Donc là, j’ai la colonne des clics, impression, le coût total que j’ai payé, le CPC moyen et le nombre de conversions réalisées sur la période avec le coût par conversion. On voit ici, par exemple, que j’ai eu quand même 6 impressions et un clic pour un mot clé d’une qualité plutôt médiocre puisque de 3 et j’ai un CPC qui est quand même supérieur à 1 dollar.

Pour des mots qui ont une qualité encore assez moyenne de 4 et de 5 sur 10, un mot clé avec une note de 4 pour 0 clic c’est parfait, avec un indice de qualité de 5 par contre, j’ai quand même déjà 200 clics pour 5000 impressions et un coût moyen de 154 dollars et 4 conversions, donc un coût par conversion de près de 39 dollars et un CPC de 79 sous.

Si j’avance sur des mots clés de qualité 7 à 8, j’ai effectivement beaucoup plus de clics que 6 ou 5 et on voit la que ça commence à changer un peu 0,71$ du clic ou 0,73$ pour des mots qui ont une qualité de 8. Mais j’ai moins de conversions sur ces mots là que ceux qui ont une qualité de 7, 13 conversions vs 48 conversions.

Dès que l’on atteint à la limite, je dirais un petit peu le Saint Graal en termes de qualité, c’est-à-dire 9 et 10. Regardez bien, le CPC, tombe à 0,45$ ou 0,47$ pour 2 700 clics et 512 conversions. On voit ici que le prix payé à la conversion tombe à 2,50$ versus 40,51$ pour pourtant une qualité de 8 et 38,74$ même s’il y en a peu, 4, alors qu’avec une note de qualité de 9/10 on est complètement dans le jeu. On est sur des CPC qui sont pratiquement deux fois moins élevés que sur des notes de qualité de 3 ou 5.

Par contre, le coût à la conversion donne aussi un indicateur, oui, effectivement, j’ai 743 clics, donc moins qu’avec des mots avec une note de 9. J’ai une bonne qualité de mots clés, 8, j’ai un CPC qui est quand même légèrement supérieur aux mots avec note de 7 alors qu’il devrait être légèrement inférieur.

J’ai surtout beaucoup moins de conversions, cela donne un premier indicateur, dans ces cas-là, il faut que je retravaille probablement mes campagnes.

C’est clair qu’il faut que je supprime ou retravaille ceux qui ont une qualité de 3 ou de 5. Je peux retravailler ceux qui ont une qualité de 6 et de 7, mais surtout, étonnamment, ceux qui ont une qualité de 8, ici on retrouve les données liées avec la qualité de la page ou j’ai envoyé les gens post clic et on verra tout à l’heure trois petits graphiques qui vont en faire un résumé.

Donc, on a effectivement la qualité de la page d’atterrissage ou la landing page en anglais, ça veut dire qu’on est dans la moyenne, en dessous de la moyenne ou au-dessus de la moyenne. Et on voit finalement que le coût au clic est plus faible pour une bonne qualité de page, donc une page qui est bien montée, où les gens tombent dans l’essentiel, il y a un réel lien entre l’annonce, le mot clé et le contenu de la page à la fois.

On est sur un CPC à 0,47$ pour 563 conversions à l’inverse, une page qui a une qualité qui est au-dessous de la moyenne ou plus ou moins médiocre, on pourrait dire que le CPC passe de 0,47$ à 0,78$. Et c’est la même chose pour le CTR.

Si on regarde ici clic, impression, coût, CPC et conversion, je me retrouve effectivement avec beaucoup plus de qualité en termes de coûts/conversions sur celles qui sont au-dessus de la moyenne que celles qui vont être dans la moyenne.

Au niveau des graphiques, on voit par exemple ici les impressions versus le CTR. J’ai ici pratiquement les trois quarts de mon cercle qui sont au-dessus de la moyenne en termes de qualité, mots clés, page avec un CTR qui est supérieur, j’ai ici la pertinence de l’annonce, donc là, c’est pratiquement toute mon cercle qui devient vert, c’est-à-dire que j’ai vraiment mes annonces et mes pages d’atterrissage de qualité, au-dessus de la moyenne et qui est tout à fait en relation entre les mots que j’ai sélectionnés et les annonces.

Et le dernier ou effectivement, le côté UX de la page d’atterrissage, j’ai un peu plus de difficulté, à savoir que j’ai une bonne partie quand même qui est au-dessus de la moyenne. J’en ai par contre la moitié pratiquement, qui est juste dans la moyenne.

Donc, ce que je peux en déduire et l’analyse de cette campagne et de ces différents chiffres.

J’ai certainement des pages d’atterrissage qu’il faut retravailler un peu en termes de UX, alors ça pourrait être un numéro de téléphone à mieux placer, un call to action qui est peut-être mieux indiqué également. Je vais également retravailler au niveau de la qualité de mes mots clés, donc, je vais supprimer ou retravailler les mots avec une qualité médiocre de 4, 5 ou 6, mais je vais étonnamment m’attarder quand même sur des mots clés avec un indice de qualité de 8 puisque je vois que le 8 me coûte quand même deux sous de plus au clic, mais surtout, il convertit beaucoup moins. Je paye moins, mais j’ai moins de conversions au résultat, la conversion est à 40 dollars versus 2,50$ ou 5 dollars pour des mots qui ont une qualité de 9 ou de 10.

Sachant que la qualité 8 a quand même 33.000 impressions, c’est à dire j’ai plus d’impressions sur des mots clés d’une qualité 8 que sur des mots clés qui ont une qualité de 10, je vais peut-être aussi revoir comment j’ai monté mon groupe d’annonces pour faire des sous-groupes d’annonces avec des mots clés encore plus ciblés des annonces plus proches de mes mots clés, optimiser le contenu des pages que j’ai derrière les annonces.

Voilà, c’était une petite analyse sur la qualité reconnue entre la note que donne Google au niveau de la qualité de vos mots clés et le coût au clic moyen que l’on va payer et par ricochet, effectivement, si on enregistre des conversions sur le nombre ou le coût des conversions.

Voilà, c’est fini pour cette vidéo sur la relation entre le quality score des mots clés Google ADS et le CPC, à bientôt pour une prochaine vidéo sur le SEM le SEA ou le SEO.